BOB (Bâtiment Ouvert aux Bifurcations) à L'étape 22D - Locaux bureaux / ateliers / halles / sous-sols

Plateau Urbain

Descriptif du projet

La coopérative Plateau Urbain lance un appel à candidatures pour investir des espaces de bureaux, d’ateliers, de halles de montage, d’entreposage et de sous-sols au sein du projet d’occupation transitoire l’étape 22D.

Initiée par la Métropole de Lyon, l’occupation transitoire de l’étape 22D prend place sur un ancien site de fabrique de machines pour l'industrie du carton de 4 hectares dans le quartier Carré de Soie à Villeurbanne (à proximité du métro ligne A, Vaulx-en-Velin la Soie)

Cet appel à candidatures s’adresse aux associations, artistes, artisan.e.s, structures de l'Économie Sociale et Solidaire entreprises de l’économie circulaireet entreprises de l’économie circulaire.

Au sein des espaces gérés par Plateau Urbain, les structures retenues à l’issue de l’appel à candidature rejoindront la grande diversité de celles déjà présentes sur place :

- La manufacture Grand Plateau, consortium de 27 acteur.rice.s autour des mobilités douces;

- Le laboratoire de cuisine Le Moulin, traiteur bio engagé;

- La Coopérative Iloé qui installe son activité, dédiée au tri et à la valorisation des encombrants et au soutien de l’économie circulaire ainsi que et l’Association pour un pôle territorial d'économie circulaire (avec Textile Lab, Enjoué, Maison Ma Bille, Fil en Forme , La recyclerie sportive, le booster Saint Jean)L'association Indulo, démonstrateur de l’usine contemporaine.

- Indulo, démonstrateur de l’usine contemporaine.

Deux centres d’hébergement d’urgence sont également déjà installés sur le site, opérés par les associations lyonnaises Acoléa et Habitat et Humanisme Rhône.

Les structures qui rejoignent le projet évolueront ainsi dans un écosystème riche et stimulant, grâce à la diversité des acteur.rice.s, publics, filières et métiers représentés. L’ambition est de créer une dynamique collective propice à la rencontre, à l’entraide et au partage de connaissances.


Les espaces



Les espaces de travail, objets de l’appel à candidature, sont les suivants :

Espaces cloisonnés (12,5€/m2/mois)

Espaces de travail cloisonnés pour des activités de bureau et artisanat léger. Surfaces à partir de 10m2


Espaces non cloisonnés (9,5€/m2/mois)

Grands espaces de travail non cloisonnés à partager pour des activités de bureau et artisanat léger d'environ 80-100 m2. Surfaces à partir de 10m2


Halles industrielles (4€/m2/mois)

Espaces de halles pour des activités de production industrielle et d’artisanat. Surfaces à partir de 300m2 avec une grande hauteur sous plafond (10 mètres), et possibilité d’avoir des grandes portes sectionnelles (privatives ou partagées) pour des livraisons. Il n’est pas possible d’avoir uniquement du stockage sur ces espaces.


Espaces en sous-sol (3€/m2)

Espaces aveugles d’environ 50m2 pour du stockage ou des ateliers


Accès à des espaces communs

Outre l’accès à leur local, les structures sélectionnées pourront bénéficier des espaces communs tels qu’une cuisine commune, des salles de détente, des salles de réunions, ou des sanitaires avec douches.

Des espaces verts extérieurs pourront être aménagés et cultivés ensemble au fil du projet.


Des espaces de stationnement pour la mobilité douce seront privilégiés. Il sera également possible de stationner des véhicules motorisés mais leur nombre étant limités, il sera demandé de bien justifier la nécessité d’en posséder.

Les structures seront invitées à participer à la réflexion et à l’aménagement de ces espaces communs.


A venir : des espaces ouverts au publics (ERP) à usage ponctuel

3 espaces de 100 à 200 m2 ouverts au public et prêts fin 2024 pourront également être utilisés ponctuellement pour les usages suivants :

2 salle de réunions / formations

1 salle de quartier


A noter :

Les espaces de travail ne sont pas ERP (établissement recevant du public), seuls certains espaces seront habilités à recevoir ponctuellement du public pour de la formation.

Les locaux peuvent être partagés entre plusieurs structures. Il est possible de candidater au nom d’un collectif ou à plusieurs, ou d’être mis en relation avec d’autres candidat.e.s afin de partager un lot.



Activités recherchées

 Plateau Urbain évaluera les candidatures au regard :

- De l’activité, en fonction des possibilités d’accueil et d’usage des espaces et techniques ;

- Des besoins en locaux des candidat.e.s (impossibilité d’accéder à l’immobilier classique) ;

- De la diversité des candidatures retenues au global, afin d’assurer une occupation riche, complémentaire et ouverte à toutes les activités ;De la volonté de contribuer à une démarche collective entre occupant.e.s : partage de connaissance, mutualisation de matériel, volonté de projets communs ;

- De la volonté de contribuer à une démarche collective entre occupant.e.s : partage de connaissance, mutualisation de matériel, volonté de projets communs ;

- Du souhait de s’inscrire dans un projet mixte, tourné vers la solidarité et l’entraide : apport en compétences ou en temps bénévole pour les personnes résidentes du lieu, volonté de mener des projets communs et de prendre part à des temps formels et informels ;

- De l’apport au territoire : projet à destination des habitant.e.s et salarié.e.s du quartier, intégration dans des réseaux locaux, impact urbain, social, économique, culturel sur le quartier, etc.

Les candidatures devront détailler leur volonté d’implication dans le projet et le quartier pendant l’occupation temporaire : organisation d’ateliers de formation ou de sensibilisation, participation à l’aménagement des espaces extérieurs ouverts au public, d’une exposition, d’un événement, d’un marché, d’activités, liens avec structures locales, etc.


Contribution financière



Chaque occupant.e.s devra s’acquitter d’une redevance mensuelle.

Cette redevance correspond au prix des charges. Elle couvre :

- Une partie des investissements initiaux (travaux, aménagement des espaces communs)

- Les fluides (eau, électricité, chauffage), internet

- Une partie des charges de maintenance des espaces

- L’accès aux espaces communs, salles de réunion et salle de formation

- La gestion et l’animation du projet.

CAS PARTICULIER : la redevance des halles ne comprend pas les consommations d'électricité et d'eau qui seront individualisées. Les halles ne sont pas chauffées, mais il est possible de créer des bureaux fermés pour chauffer certains espaces privatifs.

En fonction du type d’espaces (bureaux-ateliers / halles / sous-sols), différents niveaux de redevance s’appliquent.

Pour chaque niveau, 2 montants sont définis en fonction du régime fiscal de chacun.e, ceci afin de garantir une meilleure équité entre les occupant.e.s.

Tableau


Documents ressources

Vous souhaitez obtenir plus d'informations